Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si vous venez pour la première fois sur le blog, je vous invite tout d'abord à faire connaissance ci-dessous...
J'ai eu le coup de foudre pour la Chine comme on a le coup de foudre pour une fille.

C’était en 1998, à la descente de l’avion, à l’occasion d’un premier voyage. A la seconde où mes pieds ont touché le tarmac, toutes mes interrogations liées au bonheur ont trouvé une réponse spontanée : le bonheur, c’est d‘être ici. A cet instant précis, j’ai su qu’un jour, je viendrais y vivre.

En 2003, après une période de maturation nécessaire, le rêve de l’expatriation est devenu une réalité. Vous raconter qui j’étais avant, et ce que je faisais en France, en dehors de l’attente du départ pendant toutes ces années, est sans intérêt. Mon quotidien en Chine, je le rêvais, tout le temps.

Ce qu’il faut que vous sachiez sur moi, c’est que j’étais venu pour ça : je suis venu pour cette atmosphère dans les rues. Je suis venu pour ces couleurs. Je suis venu pour le sourire des humbles. Je suis venu pour les lumières de la nuit. Je suis venu pour l’assourdissant trafic constant. Je suis venu pour cette population de fourmilière, partout, tout le temps. Je suis venu pour ce pays débordant de vie. Je suis venu pour ce pays qui ne s’arrête jamais.

Et après quelques années passées en Chine, comme dans n’importe quelle histoire d’amour, la passion a fait place à l’habitude.
Je suis parti à la recherche de la différence, et je suis resté pour aboutir la compréhension de moi-même, pointé du doigt que je suis par les locaux, avec ma couleur de peau différente ; la couleur de mes yeux, différente ; ma texture de cheveux, différente ; l’expression de mon visage, différente. Je suis resté pour cette culture plurimillénaire, qui perdure. Je suis resté pour cette indigence, tellement présente qu’elle en devient transparente. Je suis resté pour cette richesse due à une explosion économique exponentielle. Je suis resté pour cette cohabitation constante entre une pauvreté quart-mondiste et une modernité high-tech. Je suis resté pour cette ambiance, où la frénésie à faire des gains financiers pharaoniques côtoie des outils ancestraux.

Je vis à Suzhou, dans la province du Jiangsu, à 90 kilomètres de Shanghai, et à 1500 bornes de Pékin. Mon nom chinois, c'est Ke Lin. Depuis l'été 2005, je vis avec Cai Li, que j’ai épousé en septembre 2009. Depuis le printemps 2005, j'ai monté ma société de représentation, Onesource Agency.

- Exotisme au quotidien : relate toutes les anecdotes surprenantes et amusantes liées à la différence culturelle. Rien dans les guides touristiques ne prépare à ces situations quotidiennes étonnantes, à des encablures de ce que l'on peut vivre en Occident.

- Société contemporaine :
 la Chine est en pleine mutation, s'ouvrant sur le monde, jouissant d'une explosion économique unique. Cette rubrique est le témoin de cette évolution vers la modernité, sur un mode explicatif, analytique, mais aussi sympathique... Et souvent exotique.

- Traditions millénaires :
 comment les traditions ont-elles perdurées ? De quelle façon évoluent-elles dans un contexte de modernisation ? Accessible depuis peu, la Chine reste très mystérieuse, et cette rubrique propose d'en explorer les coutumes, recensant par ailleurs quelques carnets de voyages.

- Vidéo :
passionné de cinéma depuis l'enfance, je vous propose quelques courts-métrages, montés en vidéo numérique, dont notamment la série de reportages « en Chine avec l’expat ».

10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 11:03
Pour une fois, j’ai fais bien vite pour monter un épisode de la série. Pensez, moins de deux mois ! C’est mon record ! Si seulement c’était comme cela à chaque fois… Moi qui mets en général plutôt aux alentours de trois mois pour finaliser un de mes piètres métrages. Je dois avouer qu’il y a eu un phénomène accélérateur : je rentre en France dans deux jours, et comme mon inquiétude pathologique m’interdit de laisser quelque chose en plan avant d’être arrivé au bout, j’ai activé le pas pour pouvoir terminer le film avant mon départ. Je devrais rentrer plus souvent : j’arriverais peut-être à finir la série plus rapidement. A méditer. Enfin bref. Sans plus attendre, je vous livre ci-après « l’autel du ciel et de la Terre », visite touristique, historique, et surtout cosmogonique, du Temple du Ciel à Pékin. Comme d’habitude, on se retrouve juste après la projection.
 
 
Ceux qui connaissent bien l’édifice se seront rendu compte que seuls les bâtiments principaux, ceux qui se trouvent sur l'axe nord sud, sont évoqués. D’une part, encore une fois, faire une visite complète en dix minutes s’avère difficile. D’autre part, j’ai préféré faire la part belle à la cosmogonie antique chinoise au début du métrage, donnant, à mon sens, un peu plus d’efficacité aux explications détaillées concernant l’architecture du temple. Je trouve, sans être jamais pleinement satisfait de mes petites réalisations, que l’épisode fonctionne mieux en ayant eu cette démarche.
 
Ceux qui lisent le mandarin dans le texte remarqueront que certains mots apparaissent en chinois traditionnel, et d’autres en mandarin simplifié. Caili m’en a fait la remarque… Alors que j’avais déjà publié le film sur Exposureroom. J’ai fais la modification sur l’épisode original, mais pour autant n’ai pas ressenti la nécessité de le republier sur Exposureroom pour si peu : peu de spectateurs verront la différence, et qui plus est, la version finale a été corrigé.
 
Ce neuvième épisode clôt une série de trois épisodes sur Pékin, après « la cité pourpre du dragon » et « la muraille de dix mille li ». A priori, au cours du reste de la série, nous ne devrions plus remettre les pieds dans la capitale chinoise. Je vais tenter, à travers les prochains épisodes touristiques, de conserver la même logique : trois épisodes sur Xi’An (les prochains à être publiés), trois sur le Jiangnan (ou peut-être plus justement trois épisodes sur le Yangtsé : ce n’est pas encore tout à fait défini).
 
A mon retour de France, je démarrerai le montage des trois prochains … A priori en même temps ! Si je souhaite faire tout cela en même temps, c’est que j’y traiterai, en trois parties, d’une visite de Xi’An, à travers ses principaux sites touristiques. Avec un peu de chance, consécutivement donc, je devrais pouvoir vous proposer ces trois épisodes d’ici… Le nouvel an chinois. D’ici là, il ne me reste qu’à vous souhaiter à tous d’excellentes vacances. Et, pour ceux qui partent loin, de faire de merveilleux voyages.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe Pavillon - dans Vidéo.
commenter cet article

commentaires

Maricorolle 27/07/2011 05:16



Bonjour bonjour !


Je suis bien contente que tu reprennes un peu le blog, tes montages sont super ! J'apprend toujours plein de choses.  Le coup de la chenille foudroyee qui emportent 36 tetes de dignitaire au
passage, c'est costaud quand meme. D'ou tires-tu toutes ces informations ?


Mon bonjour a la famille !



Christophe Pavillon 07/08/2011 23:41



Bonjour Maricorolle,


 


J'espère que tout va bien pour toi à Suzhou, et te remercie de ton commentaire. Pour répondre à ton interrogation concernant les sources,
celles-ci sont diverses.


 


Pour ce qui est des reportages touristiques, Google reste la plus pratique, et je m'efforce d'enrichir cela avec tant des infos prises ou
remarquées sur place, qu'en extrayant des données de la bibliothèque dont je dispose... Car depuis quelques années, j'ai cumulé pas mal d'ouvrages sur la Chine. Les détails touristiques basiques
sont facilement accessibles sur Google, mais dès lors qu'on souhaite replacer les monuments dans leur contexte historique, s'infuser un peu de littérature s'avère nécessaire pour bien appréhender
l'époque.


 


Par contre, pour ce qui est des reportages ciblant des traditions locales (ceux sur le mariage ou bien le festival du printemps), l'essentiel des
infos provient de mon vécu, en assistant à ces évènements. En les vivant, j'ai pléthore d'interrogations, aux quelles Caili ou sa famille sont toujours prêts à répondre. Derrière, quand je sens
leur incertitude, je fais quelques vérifications soit sur la toile, soit dans les livres.


 


Dans tous les cas, le processus de chaque film me permet à moi aussi de m'enrichir et d'en apprendre systématiquement un peu plus sur notre pays
d'accueil.


 


Je suis actuellement en France, et pense que je ne plancherai pas sur les prochains reportages avant mon retour en Chine, fin août. Toutefois,
espérant par là accélerer un peu le mouvement, j'en mènerai trois de front, qui se suivront les uns les autres, et qui évoqueront la ville de Xi'an et ses environs.


 


A très bientôt.


Amicalement.


 


Christophe.



Belleville nicolas 17/07/2011 11:00



Bravo magnifique reportage très bonne narration et surtous beaucoup d'information qui me donne envie de retourner voir ce lieu.Merci pour l'explication de cosmogonique grace à toi j'enrichie mon
français hihi. Bisous à Cai Li et Angélo.



Christophe Pavillon 07/08/2011 23:40



Salut Nicolas,


J'espère que toi et les tiens vous portez bien. Désolé d'avoir pris mes aises pour te répondre, puisque je vois que ton commentaire remonte un peu. Il faut dire que nous essayons de profiter un
maximum de la famille durant notre passage en France... Entre deux déplacements pros. Heureux que tu aies apprécié le reportage, et je t'en remercie. Je reste impressionné par la rapidité avec
laquelle, en comparaison des précédents, j'ai pu le finaliser. Je croise les doigts, espérant pouvoir renouveller l'expérience tout aussi rapidement pour les prochains. Et puis, à tout seigneur
tout honneur, comme tu le sais, les remarques que tu avais formulé à la publication du précédent épisode m'ont bien été utiles. J'ai en fait passé bien plus de temps que d'habitude à rédiger la
voix-off... Mais le montage est allé en conséquence bien plus vite, de manière plus aérée et plus fluide, même si les animations prennent toujours un peu plus de temps.


Amicalement.


A bientôt.


 


Christophe.


 


PS : je crains fort, du fait de notre emploi du temps et des destinations de mes déplacements pros, que nous n'ayons pas l'opportunité cette fois de passer vous voir durant notre périple
franchouillard. Remettons cela à plus tard, en espérant que ton épouse et toi-même ne nous en voudrez pas trop.



MYANE 13/07/2011 20:39



Oui j'ai beaucoup aimé cette visite du Temple du Ciel et particulièrement ta narration. Je l'ai donc visionné lors de sa parution et à nouveau aujourd'hui mercredi, après une belle et
heureuse journée familialle.... durant laquelle l'Auteur de cette oeuvre était parmi nous, avec son adorable épouse et leur tout aussi adorable petit Ange..... Bout d'Amour "Bouddha Mour". Merci
et encore félicitations pour le "Tout". Maman



Christophe Pavillon 13/07/2011 20:58



Salut Maman,


 


Je te propose qu'on en reparle ce soir pour l'apéro !


Bises et à tout de suite.


 


Christophe.